La Contraception est elle une identité sexuelle des jeunes et adolescents ?

1-La Contraception, une identité sexuelle de la jeunesse ou un cauchemar ?
La Contraception étant l’ensemble des moyens permettant à empêcher la conception. De nos jours nombreux sont des parents intellectuels qui s’interrogent et s’intéressent sur la sexualité de leurs Ados.
Lors d’un entretien , Madame Camara Foulematou Conde, enseignante au Groupe Scolaire Oprah Winfrey nous confie ceci:
« Pour nous parents, nos enfants restent toujours nos « bébés ». Mais il ne faut pas oublier qu’ils grandissent souvent plus vite qu’on ne le pense et qu’il est aussi de notre responsabilité d’aborder avec eux des domaines que l’on considère encore trop souvent comme « tabou », la sexualité, la contraception.. »
2-Quelles méthodes de contraceptions adaptées aux jeunes ?

Dans cette interview Madame Hawa Camara, Responsable de la Communication du Centre Jeunes « BlueEcoute » de l’AGBEF nous donne ses points de vue:
« Il existe aujourd’hui différentes méthodes de contraception. Il faut proposer à une jeune fille des méthodes sûres mais aussi relativement simples à mettre en pratique, car elle connaît encore mal son corps. Parmi les différentes méthodes contraceptives existantes, deux sont plus adaptées aux jeunes filles : le préservatif et la pilule
En effet,le préservatif devrait donc être la première contraception, associé à une prise de pilule du lendemain en cas de mauvaise utilisation du préservatif. Néanmoins, il faudra rapidement, si ses rapports sexuels sont réguliers, opter pour la pilule. La pilule peut être prise dès la première année des règles, si cela est nécessaire, et ne modifie ni la croissance ni la mise en place du mécanisme ovulation.
Je vous mets en garde, N’oublions pas les DIU ! Ils peuvent tout à fait être posés à une femme jeune et/ou nullipare, et surtout une fois en place, pas de problème d’oubli, ou de mauvaise utilisation,idem pour l’implant. Ces méthodes sont les plus efficaces en pratique, et peuvent être plus adaptées qu’une pilule à prendre tous les jours et à des heures fixes. »

Selon Cécé Jonas Haba , Président
des Jeunes Ambassadeurs SR-PF GUINÉE

« La protection contre une grossesse non-désirée est aussi notre affaire en tant que jeune sexuellement actif,nous devons donc en permanence avoir sur nous un préservatif.IL est notre identité sexuelle, c’est la seule méthode qui lutte contre les IST et les GND. D’ailleurs Comme j’aime bien le dire, Pas un Pas Sans le Préservatif.
Bien que le préservatif soit très convoité à travers son utilité à double protection, et facile à avoir sans aucune ordonnance, il existe un bon nombre de jeunes qui pour eux le latex utilisé dans la fabrication des préservatifs peut être une source d’allergie. Les rougeurs, les petits boutons, les irritations et démangeaisons sont des signes qui ne trompent pas. Évoquons ces problèmes avant même de savoir si c’est le cas de votre camarade. Cela lui évitera de confondre ces problèmes avec une MST (maladie sexuellement transmissible). Parlez-en à un médecin, qui pourra lui donner des conseils et lui proposer des préservatifs hypoallergéniques ou orientez-le vers un centre adapté aux besoins des jeunes, comme le centre exemplaire « BlueEcoute »  du Mouvement d’Action des Jeunes. Signalez-lui également que le préservatif doit être ôté avant que l’érection ne retombe et que surtout il doit être jeté, car il est à usage unique. Dans tous les cas, informez-le tout en respectant sa pudeur. Un garçon peut être gêné d’en discuter avec son père (ne parlons même pas de sa mère !). En revanche, un grand frère, un oncle qui n’est pas trop éloigné en âge ou un ami peuvent devenir des mentors précieux pour nos questions liées notre santé sexuelle. »

La contraception idéale pour les jeunes est le préservatif, il assure une double protection, non seulement les infections sexuellement transmissibles, les  grossesses non désirées mais aussi l’espacement des naissances pour ceux  qui sont en couples.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *